Nos News

Le Bouleau : un arbre magique

Les arbres

Ils peuvent être une source d’énergie subtile, d’illumination ou même de guérison. Ils sont aussi un symbole ancestral de Beauté et de Liberté.
De nombreuses traditions conseillent de parler aux arbres, de les toucher ou de méditer sous leur ombrage.
C’est le cas chez les Celtes (magie druidique), chez les bouddhistes taoïstes, chez les Amérindiens…

Symbolique

Symbole de pureté, de douceur et de délicatesse (les chamans de Sibérie grimpaient dans ses branches pour se rapprocher du Ciel).
De nos jours, un bouleau dans un jardin apporte calme et sérénité par la couleur harmonieuse de ses feuilles toujours agitées par le vent.

Légende

Le bouleau était utilisé pour apaiser les agités et les aliénés que l’on fouettait avec ses branches. C’est aussi dans l’espoir de chasser ce qui est néfaste, que l’on flagellait les condamnés du Moyen Âge avec ses branches. Les exorcistes l’ utilisaient en décoction, car ils assuraient qu’il faisait s’enfuir les démons.
Le bouleau était l’un des sept arbres sacrés du bosquet des druides.
Parfois appelé “Arbre de la sagesse”, symbole de connaissance druidique, on surnommait aussi le bouleau “Sceptre des maîtres d’école”, parce qu’avec son bois on fabriquait les baguettes servant à punir les cancres.

Méditer sous cet arbre

Méditer sous cet arbre pour mieux accepter sa vie, assumer les changements, se réconcilier avec ce que l’on est, adoucir ses pensées. Le bouleau aide à se réconcilier avec l’ego et à réconcilier le masculin et le féminin.
S’asseoir sous un bouleau, c’est pénétrer dans une atmosphère aimable et apaisante. C’est un rappel que la vie n’est pas seulement faite de luttes, mais qu’elle peut être également douce et harmonieuse.

Dans le langage floral

Bienveillance vis à vis de soi et des autres.

Vertus médicinales

La médecine des plantes utilise ses feuilles, bourgeons et son écorce que l’on distille pour en extraire une huile essentielle. Le bouleau est reconnu comme antiseptique, dépuratif, cholérétique, cicatrisant, diurétique. Au Moyen Âge on utilisait le bouleau pour soigner les plaies, les ulcères et les calculs rénaux. Propice aux reins et à la vessie. On lui prête de nombreuses autres vertus thérapeutiques, d’autant qu’il vit en symbiose avec l’amanite muscaria ou amanite tue-mouches, champignon “magique” que l’on appelait aussi “la nourriture des Dieux” et avec lequel les chamans se droguaient. Il est encore cité pour combattre les oedèmes, la goutte et l’arthritisme, l’hypertension aussi bien que la cellulite et l’obésité, les éruptions cutanées et l’artériosclérose.

Extrait de La Magie des Arbres

A propos Sophie 24 articles
Sophie Gallardo étudie la décoration intérieure, puis se forme à la restauration de peinture sur bois pour donner une seconde vie à des meubles anciens. Elle acquiert des techniques anciennes auprès de professionnels renommés jusqu’en 2007, année où elle s’installe à son compte au Marché Dauphine, pour habiller du mobilier en écorce de bouleau.
Contact : Site web
et Partager avec vos amis
ACCESSIBILITÉ
Plus dans Le Bouleau
Symbolique du Bouleau
Symbolique du Bouleau

Fermer